Contact
Accès client
Nos newsletters

QUELLE EST LA FISCALITÉ DES PRODUITS ET PLUS VALUES PROCURÉS PAR LES PLACEMENTS EFFECTUÉS SUR LE PEA DÉTENU PAR UN NON RÉSIDENT FISCAL FRANÇAIS (HORS DOM ) ?

 

« Le transfert de son domicile fiscal hors de France par le titulaire du PEA n’entraîne désormais plus automatiquement la clôture du plan, sauf si ce transfert s’effectue dans un ETNC au sens de l’article 238-0 A du CGI. A cet égard, il convient de retenir la liste des ETNC telle qu’elle a été actualisée par le dernier arrêté publié au Journal officiel à la date du transfert. »
BOI-RPPM-RCM-40-50-20-20, § 650

« Les produits et plus-values procurés par les placements effectués sur un PEA détenu par un non-résident de France sont exonérés d’impôt sur le revenu, dans les mêmes conditions que pour les résidents de France.

Ainsi, au cours de la période pendant laquelle le titulaire du plan est un non-résident de France, les dividendes perçus sur le plan (PEA bancaire) ne sont pas soumis à la retenue à la source prévue au 2 de l’article 119 bis du CGI, sauf dans le cas particulier des dividendes versés par des sociétés françaises dont les actions ou parts ne sont pas admises aux négociations sur un marché réglementé (dénommés ci-après titres non cotés ou titre de sociétés non cotées).

En effet, sous réserve des conventions fiscales internationales, les dividendes de titres non cotés de sociétés françaises qui sont versés dans un PEA détenu par un non-résident sont soumis à la retenue à la source prévue au 2 de l’article 119 bis du CGI sur la totalité de leur montant. Cette retenue à la source est prélevée par la société émettrice, établissement payeur des dividendes, au moment de leur versement effectif.

Toutefois, les titulaires de PEA peuvent demander, par voie de réclamation contentieuse, le dégrèvement de la retenue à la source afférente au montant des dividendes qui peuvent bénéficier de l’exonération d’impôt sur le revenu conformément au 5° bis de l’article 157 du CGI, soit un montant de dividendes plafonné à 10 % des placements en titres non cotés de sociétés françaises ou étrangères qui sont détenus dans le PEA.

Pour être recevable, cette réclamation doit être déposée auprès du Centre des impôts des non-résidents au plus tard le 31 décembre de la deuxième année qui suit celle de la date du paiement de la retenue à la source par la société émettrice, établissement payeur des dividendes.

Le titulaire du PEA doit produire, à l’appui de sa réclamation contentieuse, un relevé d’identité bancaire (RIB) ainsi que les documents justifiant des éléments suivants :
– L’assiette et le montant de la retenue à la source qui a été prélevée par la société émettrice, établissement payeur des dividendes ;
– Le montant de la fraction des dividendes qui excède 10 % du montant des placements en titres non cotés de sociétés françaises ou étrangères qui sont détenus dans le PEA. A cet effet, le contribuable pourra notamment produire : le volet de la déclaration annuelle des opérations sur valeurs mobilières (imprimé fiscal unique ou « IFU ») que lui aura transmis l’établissement gestionnaire du plan et sur lequel est mentionné le montant total des dividendes de sociétés non cotées qui ont été perçus au cours de l’année, les documents justifiant du prix d’acquisition ou de souscription de ces titres de sociétés inscrits sur le PEA, les relevés de PEA indiquant le montant des dividendes afférents à ces titres. »
BOI-RPPM-RCM-40-50-20-20, § 660

Ces articles peuvent vous intéresser

EPARGNE

Les réformes fiscales du quinquennat Macron (Déclaration du Premier Minisitre 04/07/2017)

1.Ce qu’il faut retenir Le  Premier Ministre a dévoilé, le 4 juillet dernier, sa politique générale à l’Assemblée nationale. Déclaration de politique générale 2017-2022 Voici les principales mesures annoncées : Pour les particuliers (ISF, flat tax, taxe d’habitation) La réforme de l’ISF (recentré sur le patrimoine immobilier – IFI) serait mise en place par la loi de […]

EPARGNE

ASSURANCE-VIE : CARACTÉRISTIQUES JURIDIQUES GÉNÉRALES

DÉFINITION L’assurance-vie est un contrat par lequel, en contrepartie de primes, l’assureur s’engage à souscrire au souscripteur ou au tiers par lui désigné, une somme déterminée en capital de rente de la personne assurée ou de sa survie à une époque déterminée. Les contrats d’assurance-vie sont souvent confondus avec les contrats de capitalisation. Même si […]

EPARGNE

QUELLES SONT LES INCIDENCES JURIDIQUES ET FISCALES D’UN TRANSFERT DE PEA BANCAIRE VERS UN PEA ASSURANCE ?

Dernière mise à jour le 26/11/2009   Un client dispose d’un PEA bancaire ouvert en 2000 avec 100 000 €. Le client n’a procédé par la suite à aucun versement supplémentaire. Une compagnie d’assurance lui propose de transférer son PEA bancaire vers un PEA de capitalisation en 2009. Au jour du transfert, le PEA a une […]